Par Natacha Gajdoczki | 3 février 2022 | Création de site internet

Comment le e-commerce va évoluer en 2022 ?

Retour au blog
imedia agence web

L’année qui vient tout juste de s’écouler a été très mouvementée pour les entreprises du monde entier avec d’un côté l’explosion de l’e-commerce et de l’autre les défis liés à l’approvisionnement en matière première.

Les chefs d’entreprises sont aujourd’hui sur leurs gardes et s’il est bon d’observer le marché pour savoir à quelle sauce nous allons être mangé en 2022, il est également primordial de suivre les tendances émergentes pour garder une longueur d’avance sur les concurrents au niveau local et international.

1. La durabilité, le mot d’ordre pour cette nouvelle année

La durabilité, c’est le mot qui se retrouvera sur toutes les lèvres en 2022. Une prise de conscience généralisée de la population oblige les géants de la grande consommation à changer qu’ils le veuillent ou non. Les consommateurs se tournent de plus en plus vers des marques durables avec la volonté de contribuer à leur échelle à la protection de la planète.

Si le concept de développement durable est déjà grandement utilisé par le marketing. Les requêtes de recherche explosent sur ce sujet depuis quelques années et ce sera sans aucun doute une des grandes tendances du commerce électronique en 2022.

De nombreuses enseignes renoncent au plastique notamment pour l’emballage, partagent des informations sur les empreintes carbones ou encore le processus de fabrication.

Les consommateurs sont aujourd’hui sensibles à l’égard de l’environnement. La durabilité devient un critère d’importance dans le choix d’un produit et peut même être créatrice d’opportunité pour les entreprises innovantes.

2. Réutiliser pour mieux consommer

Les articles surcyclés, d’occasion ou encore vêtements de seconde main gagnent en popularité et auront un fort impact sur le commerce électronique en 2022.

Alors que de nouveaux acteurs se positionnent dans ce domaine, des géants comme IKEA ou Zalando développent leur propre section d’occasion et d’autres incitent leurs consommateurs à recycler.

Dans le secteur de l’électronique, on reconditionne même les appareils usagés pour les remettre à neuf et les proposer à la vente offrant ainsi un plus grand choix aux consommateurs.

En Suisse, Digitec a ouvert le bal avec la possibilité d’acheter les produits démo ou des retours clients à un prix légèrement inférieur.

Alors que Leboncoin a connu une croissance de plus de 50% depuis le début 2020. Les projections prévoient que le chiffre d’affaire des plateformes C2C en Europe passera de 4,5 Milliards d’euros en 2020 à 20 Milliards en 2025.* Cela peut faire rêver plus d’un entrepreneur qui souhaiterait se lancer dans ce secteur.

Pourquoi ne pas vous aussi proposer une expérience similaire à vos clients ?

3. Les cryptos-monnaies, le moyen de paiement de demain

Depuis plusieurs années, on nous rabâche les oreilles avec les cryptos monnaies en nous disant qu’elles deviendront le moyen de paiement de demain. Et si c’était vrai ?

Même si leur forte volatilité a ralenti leur adoption, l’essor des cryptos impacte déjà toutes sortes de marché.

De grandes banques et des plateformes connues de tous tel que Paypal ont même inclus les crypto-monnaies dans leur offre.

Alors pourquoi ne pas proposer à vos clients de s’ouvrir aux crypto-monnaies et de les utiliser comme moyen de paiement sur votre site e-commerce.

4. La blockchain, bien plus que de simples cryptos

La blockchain ne se résume pas exclusivement aux crypto-monnaies, c’est l’innovation technologique du 21e siècle. Elle a le potentiel d’ouvrir la voie à un monde nouveau plus juste. La blockchain rend les véritables avantages d’Internet à l’utilisateur, plutôt que de les laisser être entièrement contrôlés par les leaders mondiaux. Elle peut permettre par exemple de remonter tout le parcours de la chaîne d’approvisionnement offrant ainsi une plus grande confiance aux acheteurs sur la provenance réelle des produits qu’ils consomment.

Les sociétés évoluant dans le secteur e-commerce se doivent de suivre les technologies de la blockchain pour toucher une longueur d’avance face à la concurrence.

Petit à petit, les entreprises vont se lancer vers l’utilisation du WEB 3.0, une décentralisation et utilisation de la blockchain et se servir de cette technologie pour lancer les CRM de demain : les SCRM qui intègrent la relation avec le client sur les réseaux sociaux et permettent de s’engager dans des conversations collaboratives.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la blockchain, n’hésitez pas à nous contacter, le directeur d’imedia, Joe Kayayan, a fini par en développer une addiction.

5. La livraison de demain, simple comme bonjour et rapide comme l’éclair

La covid-19 a fortement impacté le commerce électronique. Alors que ces dernières années, les consommateurs ont déjà commencé à acheter de plus en plus en ligne. La généralisation du télétravail accompagnée des quarantaines forcées les poussent à aller encore plus loin dans cette direction. L’adoption du numérique en Europe a bondi de près de 14%, une augmentation qui aurait pris deux à trois ans dans la plupart des industries. Entre 2020 et 2024, il est prévu que le commerce électronique augmente d’au moins 8 à 9% chaque année*.

En parallèle avec l’adoption du commerce en ligne, les consommateurs sont encore plus exigeants quant à la livraison de leurs produits. Ils souhaitent une livraison à domicile rapide et pratique et même si les entreprises tentent de répondre au mieux à leur demande, ils n’arrivent pas toujours à satisfaire les désirs de leurs clients.

Quelles sont les entreprises qui sortiront du lot en proposant un système de livraison encore plus innovant ?

6. Des prix plus bas, des marges plus hautes, les ventes directes sont à la fête.

Quelle entreprise ne rêverait pas d’augmenter son pourcentage de ventes directes ? Moins d’intermédiaires, moins de frais et surtout un plus grand contrôle de l’image de marque.

Les grandes marques développent leur propre boutique en ligne et cessent petit à petit de travailler avec les grands du e-commerce tel que Amazon.

Les ventes directes permettent alors de proposer des prix plus bas aux consommateurs tout en offrant aux entreprises des bénéfices plus importants. Un rêve qui deviendrait enfin réalité ?

Au sein de l’agence web imedia, nous travaillons tout particulièrement à augmenter les ventes directes de nos clients hôteliers qui peinent à générer des marges avec les réservations provenant des OTAs comme booking.com et compagnies.

7. Profiler avec le zéro-party data pour mieux connaître ses clients

Le zéro-party data, c’est le nouveau buzzword des marketeurs en 2022. Contrairement aux données tierces, qui sont collectées par des agrégateurs et des plateformes publicitaires via des cookies tiers et des techniques de suivi peu recommandables, les données zéro partie sont collectées volontairement et directement auprès des clients.

Poser aux visiteurs du site quelques questions, tranche d’âge, taille, etc pour les rediriger vers ce qu’ils recherchent réellement pour non seulement lui faciliter son expérience d’achat mais aussi pour lui proposer une expérience vraiment personnalisée.

Mis en œuvre correctement, le marketing de données zéro partie permet de traiter chaque client comme un individu, de personnaliser son expérience et de nouer avec lui de véritables relations de la même manière qu’il est possible de le faire dans un magasin physique.

8. Récompenser la fidélité à sa juste valeur

Il est monnaie courante de se voir offrir la carte de fidélité de la boutique à la caisse d’un magasin. Pourquoi donc ne pas étendre ces mêmes programmes aux achats en ligne. Le client se verra récompenser ses achats répétés et aura plus de facilité à revenir pour un nouveau besoin ainsi qu’à recommander la plateforme e-commerce à son entourage.

Pour conclure…

Voici les conseils d’imedia pour bien démarrer 2022. À notre avis, les entreprises se doivent de suivre les dernières tendances pour optimiser l’expérience d’achat sur leur site e-commerce pour se démarquer de la concurrence et proposer un service de meilleure qualité à leurs consommateurs.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez discuter plus en avant de ces thématiques ou si vous êtes à la recherche d’une agence digitale pour créer/gérer votre site-e-commerce ou simplement le faire connaître via des campagnes digitales sur tous les canaux.

*source : Mc Kinsey :

https://www.mckinsey.com/industries/technology-media-and-telecommunications/our-insights/c2c-ecommerce-could-a-new-business-model-sell-more-old-goods

Vous trouvez cette page utile

Note moyenne / 5. Nombre de vote:

Pas d'évaluations pour l'instant, soyez le premier!

Puisque vous avez trouvé intéressant...

Suivez-nous!


Contactez-nous
 

Articles similaires

Lire
 
Par Joe Kayayan | 21 septembre 2022
Chef/fe de Projet Technique

Afin de compléter notre équipe, nous sommes à la recherche d’un/e :.

Chef(fe) de projet technique

Mission principale

Piloter simultanément plusieurs projets, en prenant en compte les phases d’analyse, de spécifications...

Voir tous les articles
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience utilisateur de qualité sur notre site web et de vous proposer des annonces et des offres personnalisées. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.